Rencontre au sauna

estsetsetsetset

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Big Cock

Rencontre au saunaHistoire fantasmée à deux mains (et pas uniquement …)——-Dans le wagon quasi désert qui la ramène dans sa confortable maison, Mary repense à cette après-midi, à sa rencontre avec Fran, à leur moment intime hors de leur vie conventionnelle.Il lui avait déjà dit qu’elle était une femme accomplie : mari, enfants, maison, travail, et amant ! Aujourd’hui il lui a encore répété, mais en plus, l’a relancée sur un vieux fantasme pas encore réalisé et qu’ils pourraient accomplir ensemble.Elle ne voit pas vraiment en quoi passer à l’acte lui permettrait d’être une femme plus épanouie. Mais rien que d’évoquer l’idée, elle sentait l’émotion remonter vers son cerveau pour redescendre directement à son bas-ventre.Oui l’idée l’excitait depuis longtemps. Mais tous les fantasmes devaient-ils être réalisés ? Elle ne le pensait pas. Quoique …Sa main effleure son ventre pour se placer au niveau de son pubis ; ses genoux se serrent pour mieux se relâcher et écarter un peu les cuisses.Les images de la chambre d’hôtel lui reviennent. Son regard part dans le vague. Elle ne remarque pas le jeune homme qui vient de changer de place pour se mettre dans son axe, quelques places plus loin.Les yeux fermés, elle revoit Fran encore en boxer, elle est à ses pieds. Elle se rappelle le désir qui gonflait son sous-vêtement. “Gourmandise sexuelle”, c’est ainsi qu’elle définit le sentiment qu’elle ressentait à ce moment précis.Mary se liquéfie progressivement. Sa main est descendue un peu entre ses cuisses. Elle se pense toujours seule quand elle écarte ses jambes et laisse rentrer de l’air frais sous sa robe. Elle appuie sa paume sur le haut de son sexe et attaque sans y réfléchir le mouvement qu’elle maîtrise bien …Les images de ses ébats s’enchaînent ; les mots coquins (et plus osés) de Fran résonnent dans sa tête. Elle sent son sexe chaud et humide, ses joues rougir, son souffle s’accélérer.Elle ne veut plus être limitée par le tissu de sa robe et commence à la relever. Quand instinctivement elle ouvre ses yeux et découvre ceux du voyeur. Dans l’instantanéité de la surprise elle se fige. Son esprit vient de passer d’une image pornographique (où elle s’emparait de la grosse queue de son amant pour se l’enfiler) à celle du regard et du sourire du jeune homme quelques mètres plus loin.Le voyeur pose son index sur les lèvres pour signifier “chut” et lui fait signe gentiment de continuer. Mary referme les yeux. Elle hésite encore ; mais les images de la “séance” de l’après-midi reviennent vite. Sa main reprend son mouvement.Sous ses doigts sa culotte humide se dévoile. Elle a déjà complètement oublié l’étudiant. Elle tire sur l’élastique faisant frotter le tissu sur son clitoris ; elle souffle profondément. Ses jambes s’écartent et se referment dans un mouvement incontrôlé.Mary plonge sa main sous la dentelle à la rencontre de ses chairs chaudes et humides. Le massage provoque l’accélération de sa respiration.En plus des images, les propos de son amant lui reviennent : “la première fois, on peut limiter : il n’est pas obligé de te toucher… il peut juste te regarder pendant que je te baise comme ça par derrière…”; il évoquait ce fameux fantasme (à assouvir) du club libertin ! Ces mots lui rappellent la présence de son voyeur ferroviaire.Brusquement elle ouvre les yeux et le voit les yeux rivés entre ses jambes, la bouche entrouverte, et la main plaquée güvenilir canlı bahis siteleri sur son jean. Il se caresse aussi. Elle le regarde ainsi; la crainte est loin. Leurs regards se croisent. Elle se mort la lèvre du bas.Elle ne pense plus; là elle est chienne comme lui dirait Fran. Dans sa tête elle est à la fois dans le train et en même temps avec lui, qui l’excite de sa voix pour se dévoiler à ce tiers.Sa main écarte la culotte et dévoile son sexe trempé au regard du voyeur. Tout en reprenant ses caresses, elle passe sa langue lascivement sur ses lèvres.Maintenant l’excitation est trop forte, elle halète. L’autre main découvre sa poitrine, pince ses tétons. Son bouton intime est érigé; elle le caresse intensivement.Elle en veut plus; remonte les pieds sur les sièges de devant, et écarte largement les cuisses. Elle voit que le jeune homme apprécie, il bave presque et sa main frotte son pantalon de plus en plus rapidement.Un doigt plonge dans sa chatte et ressort trempé. Un peu plus tard Mary en rajoute un de plus en accélérant le rythme.Mary ne tient plus. Un éclair traverse son esprit et secoue son corps. Lentement elle sort de sa torpeur. Elle est incapable d’estimer la durée de son orgasme.C’est la voix annonçant sa gare de destination qui lui fait ouvrir les yeux. Elle entrevoit son jeune voyeur qui s’enfuit vers les toilettes en essayant péniblement de cacher la tâche qui grandit sur son jean … Elle a juste le temps de se réajuster avant de sauter sur le quai.Retour à sa petite vie de famille. Mais perchée sur un petit nuage rose aucun souci domestique ne l’atteint.Le soir dans l’intimité du lit conjugal elle offre à son mari l’enthousiasme d’une femme décomplexée. Mary est fière; elle a fait plaisir à 3 hommes dans la même journée. Sans oublier les plaisirs qu’elle en a tirés…La nuit aurait dû être profonde et reposante; mais des rêves érotiques l’ont bien perturbée. Elle s’est réveillée encore toute mouillée d’images de scènes où elle était entourée d’hommes de plus en plus nombreux qui faisaient plus que s’intéresser à son corps … A chaque fois son amant était présent, à la diriger, la coacher, l’offrir aux désirs des autres. L’état de son sexe ne laisse aucun doute sur la réalité de ses envies !Les jours qui suivent, Mary donne tous les détails à Fran qui saute sur l’occasion pour lui re-proposer une soirée “couples” au club libertin. Les échanges virtuels avec son amant l’excitent et elle doit se faire plaisir le soir devant les vidéos qu’il lui conseille; vidéos où, bien-sûr, une femme est offerte par son mari à une bande de mâles en rut, ou bien, où des couples mêlent leurs plaisirs. Chauffée ainsi elle finit par craquer et accepter un rendez-vous un soir pour une sortie en club !Plus les jours approchent plus la tension monte dans la tête de Mary. Fran, lui, prodigue des consignes : épilation, string, bas, jupe, …Le jour J elle est à deux doigts d’annuler; les faux prétextes se bousculent dans son esprit. Fran réussit à tout désamorcer; il reste bien attentionné et rassurant. Le soir convenu, il a réservé un petit restaurant. Il lui conseille de manger léger et lui propose de boire un ou deux verres de vin, juste équilibre entre légère désinhibition et lucidité conservée. Au cours du repas, son pied lui caresse la cheville, et sa main parcourt sa cuisse. En sortant du restaurant il l’embrasse güvenilir illegal bahis siteleri fougueusement dans l’ombre d’une porte cochère. Tous ces préambules ont permis d’évacuer les peurs de Mary, qui suit sans réfléchir (merci aux verres de vin!) dans l’entrée du club.Fran sonne; l’attente est courte. On les laisse entrer sans difficulté.Hôtesse avenante, lumières tamisées. Ils sont nouveaux; on leur explique les règles de l’établissement. Mary est rassurée par les consignes d’hygiène et de sécurité. Il s’agit d’un club basé sur les plaisirs de l’eau et pas seulement …Fran propose de suivre un programme tout simple : douche, sauna, spa, puis on voit la suite …Mary est trop pudique pour l’instant donc la douche se passe dans une cabine individuelle mais assez grande pour aussi accueillir son amant. D’un commun accord ils se lavent mutuellement le corps. Mais elle ne peut s’empêcher d’insister sur son sexe qui naturellement gonfle entre ses mains. Il est obligé de l’arrêter : “tututu ! Ne m’épuise pas dès la douche, coquine ! Au sauna maintenant …” A ses mots, ils entendent un bruit derrière eux et se retournent juste à temps pour voir passer un couple. “Ils nous regardaient depuis longtemps ?” demande Mary un peu inquiète. Fran rigole de sa voix grave : “Mais ma douce! C’est le principe du lieu …” et l’embrasse à pleine bouche pour conclure “j’espère qu’ils ont bien profité; en tout cas moi j’ai apprécié le lavage avec option !” (Rires).Ablutions finies; sagement ils entourent leur serviette autour de la taille.Direction le sauna. Deux serviettes déjà accrochées à l’extérieur. Chaleur terrible, brume et lumière faible à l’intérieur. En avançant, ils découvrent un autre couple sur les bancs de bois. Fran décide de s’installer un peu à l’écart mais à portée de vue. Il indique aussi l’horloge pour surveiller leur temps dans la pièce. Tous les deux se sont bien rendu compte que l’autre couple (la trentaine) n’avait pas de serviettes et qu’ils se caressaient plus ou moins discrètement.Le brouillard diminuait quand l’homme décide de se lever pour arroser la fonte brûlante dégageant une nouvelle brume. Mary a parfaitement remarqué le sexe de l’homme en érection, et a serré la main de Fran sans y réfléchir. L’homme se replace pour être bien en face d’eux, les jambes écartées. Sa compagne à côté comprend le message et entreprend un massage de son pénis.Mary ose à peine regarder; elle rougit. Son amant le remarque, l’embrasse et lui glisse à l’oreille “regarde ma douce, ça va te plaire …”Elle lève la tête et tombe sur le regard de la blonde à la peau laiteuse, qui lui renvoie un grand sourire légèrement pervers. Celle-ci continue la lente masturbation de son mâle, un beau brun bien mat de peau. L’image que ce couple leur donne en spectacle est à la fois belle et à la fois porno.Sans le calculer Mary saisit le sexe de son initiateur et le caresse au rythme de sa “concurrente”. Les femmes accélèrent progressivement en regardant l’érection de celui en face.Mais la chaleur est trop forte dans le sauna; les deux hommes se jettent des regards presque désespérés. Fran prend l’initiative, arrête la main de sa belle, lui montre l’horloge leur indiquant qu’ils vont bientôt dépasser les consignes ; elle est surprise mais elle comprend. Direction la porte. Ils sortent et voient par le hublot l’autre couple se lever güvenilir bahis şirketleri pour sortir. Une affiche leur rappelle que la douche est obligatoire entre le sauna et le spa.Fran att**** la main de Mary qui se dirigeait vers les douches, et l’embrasse. Étonnée elle voit l’autre couple sortir du sauna.-Bonjour, je m’appelle Fran-Bonjour. Fred, et ma femme Camille-Mary ma … (hésitation de Fran) mon amanteGrand sourire de la belle blonde. Puis passage d’un ange !- Vous êtes nouveaux, … c’est une première ici ? demande le grand brun.- Oui nous explorons …- Là il faut aller aux douches en principe. On peut vous montrer le chemin ?- Merci, on vous suit.Fran en profite pour reluquer les fesses de Camille; et remarque que Mary aussi. Sourires complices.Serviettes posées à nouveau; les phallus sont encore gonflés de la séance dans le sauna. Les femmes ne se gênent plus pour les admirer; deux beaux spécimens. Ils ont choisi des douches en face à face ; portes ouvertes.Ces messieurs ont droit au car-washing de luxe : lavage, lustrage, et finition des enjoliveurs ! Le tout réalisé par des créatures passionnées et totalement dénudées.Personne ne perd une miette du spectacle d’en face. Les quatre sont maintenant à un niveau d’excitation supérieure.Camille se met à genoux et commence à lécher sur toute sa longueur la virilité de son homme. La brune tout excitée regarde avec assiduité tout en continuant de branler Fran.Quelques minutes plus tard la jolie blonde libère la queue qu’elle avait profondément en bouche. Elle tourne sa tête (avec un sourire pervers) vers sa spectatrice, et l’appelle de l’index. Mary comprend bien l’invitation, lève la tête vers son mâle. Il lui sourit et hoche la tête pour valider.Hésitante Mary se dirige vers l’autre couple et se met à genoux au côté de Camille. Fred est aux anges, les yeux fermés; il doit s’adosser au mur. Fran s’est rapproché et joue au voyeur appuyé contre la porte de la douche. Les femmes lèchent, sucent, mordillent avec entrain. Leurs bouches se mêlent. Elles profitent de la proximité pour caresser aussi les seins de l’autre.Finalement la blonde se lève, prend deux préservatifs mis en libre service par le club, en jette un à son mari, et s’approche de Fran tout sourire. Celui-ci se laisse faire : petite fellation avant un enfilage du préservatif en finesse. Camille se positionne face aux deux autres et debout dos à Fran, puis se penche lentement en ondulant son postérieur. Ce dernier comprend le message, positionne son sexe à l’entrée de la chatte rasée. Il jette un regard à son amante qui les regarde et d’un mouvement de tête donne le go. Il entre lentement dans ce sexe tout chaud.De son côté Fred positionne Mary de la même façon de manière à ce que les femmes soient en face à face. Préservatif mis, la brune se retrouve rapidement possédée; elle gémit immédiatement. Les deux coquines se retrouvent appuyées l’une contre l’autre pour tenir le choc aux coups de boutoir des mâles. Elles s’embrassent fougueusement, se caressent la poitrine, agacent leurs tétons. Chaque partenaire peut voir l’autre profiter de l’échange…Les râles augmentent en volume; le rythme accélère. Un autre couple (plus âgé) s’est arrêté pour admirer le spectacle. Les filles arrivent à profiter de plusieurs vagues de plaisirs pour finalement synchroniser un dernier orgasme ensemble ; sur celui-ci les mecs craquent et jouissent eux aussi en chœur.Le temps de reprendre ses esprits, Mary découvre étonnée Camille enlevant les préservatifs, rapprochant les hommes pour profiter des queues encore chaudes en les suçant avec plaisir.Après une “vraie” douche les deux couples finissent la soirée au bar à faire plus ample connaissance !

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Bir cevap yazın

E-posta hesabınız yayımlanmayacak. Gerekli alanlar * ile işaretlenmişlerdir